Après 2 heures passé dans un bain bouillant avec vue sur le Mont Fuji enneigé , je retourne à mon hôtel pour consulter mes mails . Et j'ai enfin des nouvelles d'Olivier qui m'annonce qu'il est retourné sur Tokyo . Ok ben maintenant je sais où il est , ainsi que mes sacoches . Donc obligé de revenir en arrière pour récupérer mes affaires , 170 km à pédaler pour rien . Mais tout ça me laisse un gout amer , j'ai envie de m'approcher un peu plus du Mont , je suis si prés du but que c'est vraiment dommage de faire machine arrière maintenant . Je suis à seulement 18 km du lac Yamanakako , un des lacs les plus proche . Je préviens Olivier que je ne reviens sur Tokyo que dans 2 jours histoire de profiter et de ne pas avoir fais tout ça pour rien . C'est décidé le lendemain départ pour le lac à 18 km de Gotemba . Après 170 km parcouru , 18 km c'est de la rigolade à faire , du moins c'est ce que je pensais à ce moment là . Mais ce que j'avais oublier de prendre en compte , c'est que c'est en pleine montagne , et que les 18 km c'est tout simplement un col à franchir . J'ai donc poussé mon vélo pendant 16 km , et ça c'est avéré plus difficile que ce que je pensais , je parcourt seulement 4km en 1 heure . Mais il y a un autre facteur qui ne me facilite pas la tache , je pensais être rétabli de mon opération du genou , et il se trouve que ce n'est absolument pas le cas . Je commence à avoir des douleurs de plus en plus forte , mais maintenant que je suis presque arrivée pas question de redescendre , je serre les dents et je continu jusqu'au sommet . J'arrive au lac en fin d'après midi avec une température de -6°C , et en plus il fait froid , super ..... Mais très contente d'y être arrivée , je trouve un hôtel et me prend un bain bien chaud . Le lendemain très mauvaise nouvelle , mon genou a doublé de volume dans la nuit , je ne peux plus le plier , ça me tire , ça me brule , j'ai la sensation d'avoir encore les points de suture . Immobilisé pour la journée , repos forcé et obligée de rester 2 jours de plus pour essayer de récupérer mon genou . 3 jours de repos et toujours pas rétabli , j'ai toujours mal mais je ne peux plus perdre de temps . Alors que faire ????? prendre un bus ..... je me renseigne mais malheureusement les bus au départ du lac n'acceptent pas les vélos . Je suis donc forcée de retourner sur Gotemba où là ils acceptent les vélos . Maintenant que je connais la route je sais que je vais pousser mon vélo sur 2 km et après ce n'est que de la descente . Donc c'est ce que je fais , mais 2 kms avec un genou en moins , je peux vous dire que c'est la grosse galère . Je fais la route en moins d'1 heure et demi alors que quelques jours avant j'avais mis plus de 4 heures pour grimper . Enfin bref j'arrive à Gotemba et de là je peux prendre un bus pour Tokyo . 2 heures après j'arrive à l'entrée de la ville , il me faut maintenant aller jusqu'à l'auberge de jeunesse à environ 12 kms . Traverser Tokyo sans plans c'est vraiment pas terrible , je tourne en rond (encore une fois ) pendant 2 heures , pas moyen de me procurer un plan , ni de trouver la bonne direction . Au bord d'envoyer valser mon vélo , je trouve enfin une entrée de métro et de là je peux me procurer un plan des lignes . Je décide donc de suivre les arrêts de métro seul moyen de me repérer , car bien entendu vélo interdit dans le métro . J'avance comme ça , demandant mon chemin à chaque arrêt pour l'arrêt d'après et ainsi de suite . Et enfin la délivrance j'arrive à mon auberge , il est 19 heure , de là je retrouve Olivier ainsi que mes affaires . OUFFFFFFFF ............... mais tout ça , va remettre en question pas mal de chose vue que mon genou me fait toujours souffrir . Je suis donc revenu au point de départ , ayant fait plus de 210 kms pour rien , et immobilisé à cause de mon genou . Pour le moment je suis forcé de rester 2 ou 3 jours de plus sur Tokyo afin de voir comment vont évoluer les choses et pouvoir prendre une décision pour ma prochaine destination . En croisant les doits que mon genou s'arrange . Et bien voilà 3 jours à Tokyo mais toujours pas rétabli , mais j'en est marre de tourner en rond , c'est décider je pars pour une autre ville . J'ai besoin de voir autre chose que Tokyo . Direction la billetterie et bonne nouvelle je peux mettre mon vélo . Je prend donc un billet pour Nagano , ville où c'est déroulé les JO d'hiver de 1998 . Le départ est prévu pour 11h40 le lendemain . 8 janvier 2009 : Départ pour la gare des bus , je charge mon vélo et c'est repartie , 12 kms à faire. Mais là pour cette fois je me rappelle plus ou moins du chemin , je devrai mettre moins de temps pour y arriver . Sauf que sur la fin je me perd un peu dans les rues et devinez quoi ? je rate mon bus , j'arrive 10 min trop tard et ici au Japon les bus n'ont jamais de retard , donc ben il est partie sans moi . Et ça continue ...... dans la série pas de "bol" ......... c'est ma période en ce moment , je les accumule . Obligé de reprendre un billet et heureusement y avait un autre départ pour 13h40 . Avec 2 heures d'avance je ne devrai pas le louper celui là . Le bus arrive je charge mon vélo et me voilà enfin partie pour Nagano . Arrivée à destination je trouve un petit Ryokan ( auberge traditionnelle du japon) , intérieur en bois et tatamis dans les chambres . Et bonne surprise , je suis seule dans la chambre . Je vais passer la nuit sans ronflement et sans odeur , que du bonheur .....Le lendemain départ pour Yudanaka pour voir les fameux singes des neiges , je me prend donc la neige et je me géle , juste le temps de voir le parc et je repars à Nagano . ( voir les photos)Mais la aussi il se met à neiger , je prend vite un billet de bus pour Nagoya , finalement je préfère retourner dans le sud du pays . J'aime pas le froid .Départ pour Nagoya le lendemain et 4h30 de bus .C'est juste un passage afin de rejoindre Kyoto , je reste 2 jours , le temps de visiter quelques temples et le chateau de Nagoya .Je prend un billet de bus pour Kyoto mais voilà ici ils n'acceptent pas les vélos , obliger de me faire rembourser et de trouver une autre compagnie qui prend les vélos , ce qui m'oblige à rester une nuit de plus . Super !!!!!2ieme tentative arrivée devant le bus avec vélo et bagages , même scénario que la première fois , refus catégorique du vélo . Je ne sais pas pourquoi vue qu'il y a de la place dans la soute à bagage , de toute façon ça ne sert à rien de chercher à comprendre le résultat est le même , je reste sur le quai et je regarde passer mon bus , très frustrant .....Retour au point de départ , je reprend donc une nuit de plus à l'auberge .Je passe la journée à me creuser la tête : comment faire ? laisser mon vélo ici ? partir en vélo jusqu'à Kyoto ? j'en sais trop rien Malheureusement je ne peux pas encore prendre la route en pédalant vue que d'après mes cartes j'ai 2 cols enneigés à franchir , d'après mes estimations il me faudrait 2 jours et demi pour y arriver et avec un genou douloureux c'est pas faisable pour le moment .Mais une chose est sure c'est que se serai vraiment dommage d'abandonner mon vélo maintenant .Je ne m'avoue pas encore vaincu , je pars à la recherche d'outils pour pouvoir le démonter .Chose faites , mais comment faire pour prendre un train avec un vélo démonté sous le bras , un petit sac à dos devant et un gros sac sur le dos ???? Là ça va pas être possible non plus .Seule solution envoyer mes bagages à Kyoto . Mais là aussi combien ça va me couter ?A peine 10€ et les bagages arrivent le lendemain , et ben voilà problème arrangé . Je prend donc un train pour Kyoto , vélo sous le bras . Bon j'avoue quand même que les Japonais me regardaient passer d'un air bizarre , c'est quoi cette martienne ????Mais le principal c'est que je suis enfin arrivée à Kyoto .
ONSEN : source thermale , ça désigne à la fois la source et l'usage du bain . Il s'agit de sources d'eau chaude (plus de 25°C ) , aux vertus minérales diverses , dont l'origine est sans doute volcanique .
Carnet de route
suivant retour visa infos pratiques 6 janvier 2009 Désolé de vous avoir un peu abandonné pour les nouvelles mais je n'ai pas vraiment eu le temps de mettre mon site à jour , je vais quand même essayer de résumer . Tout d'abord je vais commencer par vous souhaitez à tous une bonne et heureuse année 2009 . Ensuite , lors de la soirée de noel j'ai rencontré un Français ( Olivier ) , qui était intéressé pour venir avec moi jusqu'au Mont Fuji en vélo . Jusque là pas de problème , une fois arrivé au Mont Fuji lui devait revenir sur Tokyo et moi j'aurai continué ma route jusqu'à Nagoya . Il trouve un vélo et nous voilà partie . Lui n'étant pas chargé en bagage , il me prend 2 de mes sacoches avec mon guide et mes cartes , ainsi que la "bouffe" . Le premier jour tout se déroule bien , on parcourt environ 60 kms sur nos petits vélos et on plante la tente dans un parc pour passer la nuit . Le 2ieme jour c'est là que ça "merde" , Olivier ayant laissé ses affaires à Tokyo n'a pas beaucoup de poids sur son vélo , il part devant en éclaireur avec mes sacoches , mais ce qu'il a oublié c'est qu'il y a plusieurs routes qui vont jusqu'au Mont , et ce qui devait arriver ..... arriva , on c'est perdu , lui ayant prit une direction et moi j'en ai prise une autre . Donc me voilà seule à tourner en rond pendant 2 heures à Atsugi dans l'espoir de le retrouver , comme on avait parlé de Hadano ( la ville juste après) , je décide de m'y rendre . Et bien entendu arrivé à Hadano pas de Olivier , à ce moment là il fallait prendre une décision : soit continuer jusqu'au Mont , ou soit faire demi tour . Ayant fait plus des 3/4 de la route , je ne pouvais pas revenir en arrière . Je continue donc ma route jusqu'à Gotemba , ville la plus proche du Mont . Je trouve un petit hôtel pour passer la nuit et reprendre la route . Mais voilà la question qui se pose : où est passé Olivier ? Je reste une journée de plus sur Gotemba en espérant avoir des nouvelles , de là j'en profite pour souffler un peu et me rendre dans mon premier ONSEN .
photospartir-ailleurs83.com
accueilpartir-ailleurs83.com