suivant retourCarnet de route
visa infos pratiques6ieme jour de randonnée et toujours pas de douche , mais le bon côté c'est que j'ai presque plus de douleur , je commence à bien m'habituer ou alors c'est que j'ai tellement mal que je ne sens plus rien . Les moment passés avec ces familles sont des moments que je n'oublierai jamais 8ieme jour , voilà ma première MERDE viens d'arriver , j'ai perdu mon camescope , je suis dégoutée , ça me gâche un peu mes derniers jours dans la steppe , donc je suis désolée mais il n'y aura pas de partie vidéo dans mon site , enfin pas pour le moment . Le plus qui m'énerve c'est que j'ai perdu toutes les images que j'avais filmé depuis le départ (la Russie , le transsibérien ........) 10 ieme jour nous voilà de retour à Karkorum à Morin jim café notre guest house , on ne reste pas , on prend le mini bus direction Oulan bator Même rituel que l'aller , sauf que là on fait le voyage de nuit , et je doit dire que c'est plus impressionnant , comme il n'y a pas de route c'est l'anarchie totale , on voit les phares des voitures qui arrivent de toutes parts , à droite , à gauche , devant , derrière , enfin bref ça part dans tous les sens . 8heures après on arrive à Oulan-bator , je retrouve un vrai lit (si je peux dire ) , ça fait du bien de ne pas dormir parterre. Le matin juste le temps de dire au revoir à Benjamin qui retourne en France et je repars pour retrouver Aurélie , une Française rencontré sur internet avant mon départ de France . On arrive à se retrouver dans le centre pour discuter d'éventuel projet que l'on pourrai faire ensemble . On se met d'accord sur une petite vadrouille au départ de Karkorin , en attendant j'en profite pour faire une extension de 15 jours sur mon visa afin de profiter un maximun de ce pays . Je voudrais essayer de me rendre au festival de l'aigle qui se trouve a Ulgii proche de la frontière du Kazakhstan mais pour ça il faudrait que je trouve 1 ou 2 personnes pour le faire car ça reste assez cher pour une seule personne . En attendant on part pour le bureau de l'immigration pour faire mon visa , Aurélie m'aide pour la traduction en Anglais , ça nous prend à peine 30 minutes pour rassembler les papiers et obtenir l'extension , le visa est à récupérer 5 jours plus tard. Une bonne chose de faite , on trouve aussi un café où il y a une connection wifi , le propriétaire est un français , je peux enfin mettre mon site à jour . On nous apporte la carte , et que vois je ?? Ils servent des crêpes , mon choix est vite fait , une crêpe au fromage , ça va me changer du mouton et du riz . La nuit commence à tomber , il est l'heure de retourner à notre guest house , rendez vous donc le lendemain pour Karkorum . Même histoire que la 1er fois , micro bus et 8h de trajet . Je retrouve Pujee et Tuyaa avec grand plaisir . Pujee nous organise une petite escapade de 2 jours en camion , au nord de Karkorin pour le lac de Ugi . Il n'y a qu'une route , c'est toujours tout droit , c'est une immense ligne droite ( ça me fait penser à toutes ces routes Américaine avec un décor de western ) Sur la route on s'arrête à un musée perdu au milieu de nulle part ( Kultegin monument ) , ce musée contient 2 immenses pierres debout avec leurs socles ( comme des ménirs ) , qui date de 700 ans après J.C . L'un d'eux à des inscriptions chinoise et l'autre des inscriptions Turc ancien . La visite terminée on reprend la route , de temps en temps on s'arrête pour prendre quelques photos , de là Aurélie me parle de son défi , car elle aussi elle en a un . Mais je dois dire que je préfère le mien , il est beaucoup plus simple à réaliser . Son défi consiste se faire prendre en photo entrain de faire la roue dans chaque pays quelle traverse , ça m'a bien fait marré . Je mettrai la photo sur mon facebook . 17H on arrive au lac de Ugi , petite visite en camion et on s'arrête dans une yourte où une famille nous accueille , ils nous offrent le repas ainsi que le fameux bol de tradition ( le lait de jument ) on passe la nuit ici , je monte ma petite tente , on se couvre bien car les nuits commencent à être très fraiche . Le lendemain on repars pour KHAR BALGAS , on traverse le village de UGINNUUR et de là on se perd un peu , le chauffeur ne savais pas trop où ça se trouvais , en plus sans panneaux et sans routes c'est vraiment pas évident . On arrive à bonne destination , en fait c'est une citée en ruine qui a été fondé en 751 après J.C sous l'influence bouddhisme . On en profite pour diner , on a vite fait de sortir réchaud , pattes et popotes pour casser la croute. Retour à Karkorum en fin d'après midi .
Il est 21 h , je tombe de fatigue , on nous installe à côté dans une petite yourte , il fait froid , l'air passe en dessous la toile , heureusement j'ai un bon sac de couchage , c'est le moment de le tester , 22h je m'endors comme un gros bébé (ça faisait au moins 10 ans que je ne m'étais pas couché aussi tôt ) Au réveil le bol de lait chaud m'attend ainsi que le bol de mouton , là par contre c'est un peu dur à manger , le mouton au réveil , pas top . Il est l'heure de repartir ( je commence à avoir des courbatures) Par contre la 2ieme journée c'est pas du tout le même rythme , c'est du galop et du trot pendant 4h sans jamais s'arrêter , finit le rythme croisière , là je suis dans le vif du sujet , si la veille j'avais de petites courbatures , là j'ai véritablement mal au dos , la douleur s'amplifie à chaque pas du cheval , c'est horrible , je ne sens plus mon corp , j'ai hate d'arriver pour que la douleur s'arrete . Environ 30 kms parcouru pour cette journée , on s'arrete enfin , la délivrance. La famille qui nous accueille , nous dévisage , ils sont curieux et intrigués de voir des étrangers Même rituel que le premier jour , thé au lait , mouton bouillis avec du riz cette fois et encore le lait de jument , j'arrive discrètement à ne tremper que les lèvres . Dans le bol de mouton il y a beaucoup de gras , eux c'est ce qu'il préfère , moi j'ai vraiment du mal Du lait et encore du lait , toujours du lait . Les nomades ne boivent pas d'eau , ils disent que c'est pour le bétail Les jours passent mais ne se ressemblent pas , on traverse les steppes , on passe de la steppe verte , à la steppe jaune et sèche brulé par le soleil , on grimpe des collines , traversant des bois riche en végétation , de temps en temps une petite rivière au milieu de ces étendues d'herbe , soudain la steppe change laissant place à une steppe parsemé de roches volcanique . Chaque jour est une découverte de la nature . Les familles nomades n'ont pas d'hygiène , ils crachent , ne se lavent pas ou très peu , la viande est stocké par terre sous les lits , bien souvent on retrouve des mouches mortes dans nos bols de lait . Mis à part ça ils sont très curieux et adorent les photos ,bien souvent ils mettent leurs plus beaux costumes pour que je les prennent en photo . Ils sont très joueurs , taquins , ils aiment rire et ont le sens de l'hospitalité . Ils sont relativement pauvre mais n'hésite pas à vous offrir une place au chaud avec un bol de riz , en gros ils ont rien mais partage le peu qu'ils peuvent avoir . Les hommes aiment se défier à la lutte .
photospartir-ailleurs83.com
accueilpartir-ailleurs83.com