visa infos pratiquesOn avance à une allure de 70 kms en moyenne , faisant même des pointes de 25 kms . D'après le guide si on évolue aussi doucement ce n'est pas à cause des trains mais plutôt à cause de l'état des rails . Le fonctionnement de la ligne souffre de sa construction hâtive . Les traverses se fendent , les ponts se déforment et les rails se voilent , ce qui oblige de garder une vitesse assez basse . D'un côté ça nous permet d'admirer le paysage : des forets d'arbres qui de temps en temps cédent la place à de vastes parcelles de champs cultivés mais aussi à de vastes étendues naturellement dépourvues d'arbres . On aperçoit aussi de petits villages , les maisons sont construites en bois et sont en couleur (vert , bleu , rouge ) par contre y en a certaines je me demande comment elles tiennent encore debout. On change aussi plusieurs fois de fuseaux horaires , pour ne pas s'embrouiller on garde l'heure de Moscou , ça nous permet de garder un certain équilibre , d'ailleurs le train aussi garde la même heure ( y a une horloge dans le couloir). Tout au long de la traversée le train fait plusieurs arrêts où l'on peux facilement acheter à manger et à boire sur les quais (ce n'est pas la peine de vous charger en nourriture ) , on y trouve des fruits , des boissons , du pain , des plats cuisinés pour seulement quelques roubles . J'ai testé le poulet grillé avec des pommes de terre bouillies , un petit pain aux oignons et 4 bananes pour 110 R ( ce qui fait 3€) et je n'ai pas été déçu . KRASNOYARSK 3 jours de trains on arrive à Krasnoyarsk où notre famille nous attendait ( on a préféré prendre le transfert en voiture afin de ne pas perdre trop de temps vue que l'on reste qu'une seule nuit) , il y a 4 heures de décalage horaire en plus par rapport à Moscou (soit 6 heures avec la France) .On dépose vite nos sacs et nous voila repartit pour une petite vite du musée régional , tout est écrit en Russe (bien entendu...) aucune traduction même pas en Anglais (déjà que les musées c'est pas ma tasse de thé , alors quand je comprend pas .... j'ai vite fais le tour) . Il est aménagé autour du bateau d'un explorateur cosaque , il renferme des maquettes et des salles consacrées à la nature . Le sous sol contient une section dédiés aux coutumes des chamans de différents groupes tribaux , sans oublier un passage obligé à la boutique souvenirs. Après une bonne nuit de sommeil on part à la recherche des STOLBYS , c'est l'une des raisons de notre arrêt à KRASNOYARSK . Se sont des piliers de roche volcanique pointus qui parsèment les bois. La réserve naturelle se trouve à environ 20 km de la ville , une fois sur place il nous faut grimper environ 7 km pour arriver au sommet . Sur notre route on rencontre 2 Russes , Igor et sa femme , qui nous fond une petite visite guidé . Les premiers stolbys commencent à apparaitre , Igor nous emmène au sommet pour nous montrer la vue , et QUELLE VUE ?? à couper le souffle . Des rochers comme tombés du ciel plantés au milieu des bois dépassant les arbres . Après quelques photos il est l'heure de repartir . Les russes nous font couper à travers bois ( ils connaissent bien le coin) nous faisant économiser ainsi 2 ou 3 kms . Tout au long de la descente Igor est au téléphone en criant "Frenchzouze , Frenchzouze" on été l'attraction de la journée , deux français au milieu des bois ils n'ont apparemment pas l'habitude . Il commence à pleuvoir , Igor nous propose de nous déposer au centre ville (c'est une proposition tombé du ciel) , on monte et 30 min plus tard il nous dépose directement au pied de notre immeuble . Une photo pour immortaliser ce moment , une accolade , un grand merci et chacun reprend sa route . Voilà , c'est ce que j'appel la magie du voyage , sans l'avoir cherché ni provoqué on fait des rencontres surprenante . Jusqu'à présent j'avais trouvé les Russes , très froid , peu sympa , ne cherchant pas à comprendre et fermé au dialogue , Voilà une rencontre qui remonte la moyenne. Il est l'heure pour nous de reprendre le train direction IRKOUTSK . Cette fois pour notre voyage on décide de prendre les places en "platskartny" (c'est a dire classe dure ou 3ieme classe) c'est beaucoup moins confortable mais c'est aussi beaucoup moins cher , on a 1 jour et demi de voyage ça devrai aller . En attendant notre train nous avons une grosse surprise , c'est le "gag" de la soirée , au loin une équipe de journalistes se dirigeant vers nous , camera à la main ....... Et oui les amis , nous allons passer à la télé , c'est pour les régionales de Sibérie , ils ont l'air intrigués , quelques questions , ils nous filment , gros plan sur nos sacs et c'est dans la boite ....... Encore une fois on été l'attraction de la gare ......... on a bien rigolé. C'est l'heure d'embarquer , on va découvrir notre wagon ..... on grimpe et WAOUUUUU : ça sens la bière , la transpiration , les pieds , le renfermé , enfin bref , ça " PU " C'est un wagon dortoir , il doit y avoir une cinquante de personnes , les couchettes sont regroupées par 4 d'un côté du couloir et par 2 de l'autre côté , la couchette inférieure se transforme en table et en siège la journée . Ca vaux le coup d'oeil . On a quand même du mal à dormir , il y a énormément de passage , normal avec autant de personnes et un seul WC . Enfin bref le voyage se poursuit jusqu'à Irkoutsk où on prend encore 1 heure de décalage horaire. C'est la ville la plus proche du lac BAIKAL . En route pour la visite du lac , 1 heure de route (en bus) on arrive enfin au lac , waou !!!! quel spectacle ..... D'un côté des falaises rocheuses couvertes d'arbres avec des rangées de maisonnette en bois, de l'autre côté des montagnes couvertes de neige et au milieu le lac d'un bleu assez intense . On y passe la journée , je fais une petite promenade en bateau sur le lac , je ne me lasse pas de cette vue. On peux aussi y faire du cheval , des excursions dans la vallée et l'hiver des promenades en traineau . Quel dommage d'y passer qu'une journée. Le lendemain , on consacre la journée à la visite de la ville , avec ses églises , et ses maisons en bois . On visite également la maison consacré aux décembristes convertie en musée avec mobilier d'époque et photos de famille , et la grande surprise il y a la traduction en Français . C'est donc notre dernière journée en Russie et ce soir départ pour un autre pays LA MONGOLIE . Mais Irkoutsk reste de loin la ville que j'ai préféré . En résumé ce que l'on dit sur les Russes : si vous voyez quelqu'un sourire dans la rue c'est que soit il est ivre , soit il est fou , soit c'est un étranger . Fin du voyage Russe
Carnet de route
photospartir-ailleurs83.com
accueilpartir-ailleurs83.com