suivant infos pratiquesMongolie Du 13 Septembre 2008 au 23 Octobre 2008 Le passage de la frontière n'est absolument pas compliqué , c'est surtout très long . Premier arrêt à Naouchki pour sortir de la Russie , 6 heure d'attente . On doit remplir un formulaire en 2 exemplaires et les gardes-frontières Russes ramassent les passeports . On ne peux descendre du train tant qu'on nous a pas rendu les passeports . Bien entendu les formulaires sont en cyrillique . Je partage le compartiment avec 2 Anglais ( Fergus et Alice ) et je dois avouer que j'ai eu une chance monstrueuse sur ce coup . Fergus parle le Français et le Russe . Il doit être le seul passager à parler le Français et il est dans mon compartiment . Donc pour remplir mon formulaire ça m'a pris 10 minutes , sans ça je pense que je ne serai jamais sortie du pays ( c'est ce que j'appelle avoir le C.. bordé de nouille . Le train repart une fois les formalités terminés et 30 min plus tard arrêt a SOUKHE-BATOR pour les formalités de douane du côté Mongole . Environ 2h30 d'attente c'est moins long que la Russie . Des changeurs de monnaies attendent dans la gare et vous "saute" dessus pour vous changer vos Roubles . Alors ATTENTION à l'arnaque , j'ai failli me faire avoir : On vous annonce un taux de change pour le Rouble , déjà ne dite pas oui de suite , plus vous les faites attendre et plus vous dites non , et plus le taux change en votre faveur . Ensuite lorsque vous êtes d'accord sur un taux c'est là qu'il faut faire attention , tout va très vite , ils se mettent à plusieurs autour de vous pour essayer de vous distraire . Ils ont tous une calculatrice : Par exemple : on vous annonce un taux de 43 pour le Rouble , mais pour faire la multiplication , sur leur calculatrice il tape 4,3 (ils mettent une virgule entre le 4 et le 3) , donc dans le doute refaite le calcul vous même pour être sûr , soyez vigilant aussi sur le montant que vous leur donnez en Rouble , car là aussi ils peuvent vous avoir. En résumé il nous a fallu plus de 8h30 pour passer la frontière , 8h30 à attendre sur le quai , là je dois vous dire que c'est un peu long . Une fois les controles terminés , le train poursuit sa route jusqu'à OULAN-BATOR , on commence à voir les 1er yourtes , mais le train est d'une lenteur exaspérente , il fait des arrêts au milieu de nulle part , on ne sait pas pourquoi . On ne doit pas dépasser les 50 kms/h . On est dans le dernier wagon , et la provodnitsa prend même le temps de nous ouvrir la porte afin de prendre quelques photos pendant que le train roule . C'est pour vous dire comme on va vite , je pourrai même tomber sans me faire mal et remonter dans le train sans problème . 13 SEPTEMBRE 2008 Arrivée à Oulan-Bator à 8h du matin . Première étape trouver une guest house . Fergus et Alice nous parle de la leur (Gana's guest house ) , on part avec eux . Cette pension propose des lits dans une yourte placés sur la terrasse dominant le centre ville ( 6000T la nuit environ 4€ ) Elle est très bien située , à quelques mètres de l'avenue principale . On se pause un peu , et on repart pour notre 1er visite , celle d'un monastère : le domaine regroupe 5 temples , l'un d'entre eux abrite un immense bouddha et les autres sont destinés à la prière des moines . Visite de la capitale , Oulan-Bator ne reflète absolument pas la Mongolie . Beaucoup d'immeubles et d'usines , des maisons entassées les unes sur les autres , ça ressemble à un bidon ville . On ne reste pas , le lendemain direction KARAKORUM (ou KHARKHORIN c'est la même chose) pour une randonnée de 10 jours à cheval à travers la steppe . Les départ de bus se font le matin à 9h , on se rend donc à la station . Finalement on ne part qu'à 10h car les bus partent uniquement lorsqu'ils sont pleins . Et quand je dit plein c'est BIEN plein , on prend même plus de personne que ce qu'il y a de place . C'est en mini bus que l'on fait le voyage enfin je dirai plutôt en voiture espace mais en moins confortable pour 12 personnes maximun , en fait on c'est retrouvé 14 entassés comme des sardines avec les sacs à l'intérieur . Pour faire 300 kms on a mis 8h . Pas de route , ni de panneaux indicateurs , c'est que de la piste , les chauffeurs se repèrent en général aux montagnes , dunes et forêts . Autant vous dire que lorsque l'on est arrivé on été bien fatigué , mal au dos , mal aux jambes et surtout mal aux fesses ( car en 8h de route on ne c'est arrêté qu'une fois 20 min pour manger ) On est pas encore parti à cheval qu'on a déjà mal au cul , ça promet ..... , je pense que j'ai préféré mais 3 ou 4 jours de train c'était beaucoup moins épuisant que ces 8h de piste .
Carnet de route
visa "MORIN JIM CAFE" notre guest house à Karakorum , l'accueil est très chaleureux , en milieu de soirée je m'improvise même DJ grace à mon ordinateur (ils adorent la musique Française) , ils connaissent PIAF , BRASSIN ,SARDOU . Pujee (le propriétaire de la guest house) fouille dans son placard est en ressort 2 CD de Jacques BREL , ils m'invitent à me joindre à eux pour partager un verre (on parle Mongol , l'anglais , le Français et même le Russe , tout est mélangé , mais malgré tout on arrive à se comprendre , avec beaucoup de gestes aussi ) La soirée se poursuit comme ça jusqu'à 3h30 du matin , je me sens bien , c'est ma premiere véritable soirée avec les Mongoles , et j'en garde un très bon souvenir. 15 septembre 2008 Départ pour la randonnée à cheval . Notre périple commence tout doucement , le temps de s'habituer . On traverse des paysages magnifiques . On commence par traverser un bois , à grimper une colline , j'arrive au sommet , j'en est le souffle coupé , ma première steppe , elle est là , juste devant moi , de l'herbe verte à perte de vue , aucun arbre , aucune habitation , pas de pollution , pas un bruit , c'est magnifique ....... On parcourt environ 20 kms en 4h à travers steppe , les premières yourtes apparaissent avec leurs troupeaux de cheval , de chèvres , de yaks , sous un soleil éclatant , il fait très chaud . On avance ainsi jusqu'à une yourte , où une famille nomade nous accueille pour la nuit . Les douleurs apparaissent , mal au dos et surtout aux genoux . Le soleil vient de se coucher et la steppe est glaciale . Il fait très chaud au soleil et très froid à la tombé de la nuit . On me tant un bol de lait chaud ( il faut le prendre de la main droite avec la main gauche posé sous le coude droit) , c'est du thé au lait de yak , ça fait du bien par ce froid , ça réchauffe et c'est pas mauvais . En même temps un autre bol de lait circule . Alors là c'est pas la même chose , c'est du lait de jument fermenté , c'est le moment que je redoutais le plus chez les nomades , c'est le bol de tradition , on ne peux pas le refuser . Ben voilà j'y suis le bol est entre mes mains , je respire un bon coup et je bois ...... MMMMMIIIIIAAAAAMMMM j'avais raison de le redouter , j'ai vraiment du mal à la boire , ça pique comme du champagne , sauf que ce n'est pas du champagne c'est du lait , par contre eux ils se régalent Tout en buvant on nous sert le repas , c'est du mouton bouillit avec des pattes , le tout servit dans un bol , ça va c'est pas mauvais
photospartir-ailleurs83.com
accueilpartir-ailleurs83.com